Limonade de fleurs de sureau

2014-06-23

Une recette de saison, qui se prépare en mai ou juin tant que les sureaux sont en fleurs. Le sureau se reconnait facilement sur les talus à cette période, ses fleurs blanches se voient de très loin.

Cette limonade devient gazeuse par fermentation, et contient probablement un tout petit peu d’alcool, sachez le avant d’en faire profiter vos enfants…

Sambucus nigra 004.jpg
« Sambucus nigra 004 » par Willow — Travail personnel. Sous licence CC BY 2.5 via Wikimedia Commons.

Ingrédients :

pour 20 litres,

  • une trentaine de fleurs de sureau
  • 100g d’acide citrique
  • 4 citrons
  • 500ml de vinaigre blanc
  • 18 litres d’eau
  • 1.8kg de sucre

20140622_184013_1

Ma recette ne le précise pas mais la veille, j’ai préféré faire bouillir l’eau du robinet, pour la stériliser et éliminer le chlore, puis y dissoudre le sucre de canne et bouillir 5 minutes avant de laisser refroidir jusqu’au lendemain.

20140622_184628_1

Ôter au maximum les tiges des fleurs et trancher les citrons, dissoudre l’acide citrique dans le vinaigre, et placer le tout dans un fût de fermentation.

20140623_154215_1

Verser l’eau sucrée refroidie et fermer le fût.

20140623_160122_1

Vous pouvez utiliser un seau plastique avec un couvercle, voire un bocal en verre pour de plus petites quantités.
L’avantage de ce fût, c’est la bonde qui permet d’évacuer le CO2 produit par la fermentation sans laisser rentrer ni air ni poussières, maintenant une atmosphère anaérobie propice au bon déroulement de la fermentation.
Ca se trouve facilement et pour pas très cher en provenance d’Allemagne sous la marque Speidel, de toutes formes et toutes contenances.

futs

Une fois la bonde en place, laisser fermenter une bonne semaine dans un endroit tiède.
20140623_160327_1

Au terme de cette période, on distingue des bulles sur les parois du récipient et de la mousse à la surface. Il est temps de filtrer le liquide et d’embouteiller dans des bouteilles à fermeture mécanique. Laisser encore fermenter les bouteilles en position verticale une quinzaine de jours au tiède pour accentuer le côté pétillant de la boisson, avant de les stocker dans une pièce plus fraîche, idéalement en cave.

Cette boisson se consomme fraîche et se conserve facilement plusieurs mois, voire davantage. Avec le temps et la disparition du sucre qui est consommé par les ferments, elle devient de plus en plus « sèche ».

Comments (5)

  1. posted by applemini on 25 juillet 2014

    ah pour le fût de fermentation, ça va pas être possible!! dommage, pour une fois j’avais tout sous la main!

  2. posted by domie on 12 juin 2016

    Allez, cette année je me lance ! 10 l pour commencer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *